Les équipes de recherche qui composent le LAPLUS sont :

Environnement Terrestre et Nutrition (ENTENU) 

La pollution des sols et des eaux revêt un des aspects les plus inquiétants de la dégradation de l’environnement. En effet, la croissance démographique, l’industrialisation, l’utilisation non rationnelle des engrais, des pesticides et le manque de sensibilisation de la population envers la protection de l’environnement, conduisent à un déséquilibre de l’écosystème provoquant une dégradation de la nature, avec des conséquences sur la santé et les activités écosystémiques.

Dans le cadre de ses activités, le groupe ENTENU s’intéresse à trois (3) principaux axes de recherche autour des matrices sols, eaux et plantes.

Dans un premier temps, les travaux s’articulent autour de la caractérisation physico-chimique des sols et des eaux (éléments traces métalliques, matières organiques, sels nutritifs) en vue d’évaluer la qualité des milieux d’intérêts. Le défi principal étant de qualifier et de quantifier différents paramètres d’ordre pluridisciplinaire, tout en tenant compte de l’hétérogénéité des matrices. Il s’agit ici d’évaluer la qualité des milieux naturels et anthropisés afin de donner aux politiques et aux populations une source d’informations fiables sur la qualité de leur environnement.

Dans un second temps, des outils, issus des bio-ressources peu valorisées à même de participer à la remédiation/épuration des sols et des eaux contaminées par divers polluants organiques et inorganiques, sont développés.

Enfin, ENTENU accorde une part importante à la nutrition, pilier de la vie, de la santé et du développement, par la promotion d’une alimentation saine et écologique. Le troisième axe de recherche est donc le contrôle de la qualité des aliments par la détermination de leur valeur énergétique et la recherche de pesticides, métaux lourds, etc. présents dans l’alimentation.

Chimie des Substances Végétales (CSV) 

Chimie des extractibles volatiles et non volatiles des plantes et/ou bois

Extraits à activités antifongique, pesticide, antioxydante, antimicrobienne, antibactérienne Extraits à fort potentiel en cosmétique et en parfumerie

Energie Renouvelable et Environnement (ERE) 

Optimiser les paramètres électriques d’un panneau PV en milieu équatorial en tant que générateur PV : En zone équatoriale, le climat est chaud et humide avec des niveaux d’ensoleillement et de températures très fluctuants tout au long de l’année. Quelle sera alors l’impact du climat sur le système PV ?

Modélisation de la conversion de l’énergie solaire en chaleur et en froid par des procédés thermiques et thermochimiques

Mesure de la pollution atmosphérique (dispersion, modélisation…) et impact environnemental

Valorisation énergétique de la biomasse : Conception et réalisation de systèmes énergétiques (séchoirs, distillateurs, …) optimisés et adaptés au contexte du Gabon

Modélisation et Simulation des Phénomènes Physiques et Chimiques (MS2PC) 

Cette équipe regroupe des recherches spécifiques en modélisation et simulation.

Il s’agit d’études amont sur un axe transverse car la modélisation et la simulation sont des outils de base du chercheur.

La capacité de modéliser et de simuler numériquement des phénomènes physiques et chimiques induit une révolution scientifique et technique – dans certaines limites malgré tout. Le calcul parallèle et le rendu graphique de ces simulations sont deux éléments clés, mais le cœur scientifique du problème réside dans le choix de modèles physiques ou chimiques, dans la conception de méthodes numériques et dans la façon de les implémenter efficacement en machine.

Les axes de recherche étudiés sont :

Ecoulements turbulents

Analyse numérique des écoulements et transferts thermiques

Modélisation des composants actifs et passifs Conception et optimisation des antennes microondes

Caractérisation et modélisation du bruit des composants électroniques

Physique et Chimie des Matériaux Fonctionnels (PCMF)

Les matériaux constituent la forme marchande de matières premières choisies en raison de propriétés d’usages spécifiques. La science des matériaux étudie des relations entre l’organisation de la matière à l’échelle atomique, la microstructure et les propriétés des matériaux.

Thématique :

Au niveau de notre équipe de recherche nous souhaitons à travers la science des matériaux valoriser les matériaux locaux en vue de leur utilisation pour améliorer le quotidien des populations.

 Il y a deux axes de recherches : les matériaux argileux et les matériaux innovants

Axe 1 : Matériaux argileux

Objectifs :

Inventaire des gisements argileux ;

Caractérisation :  Rayons X, Infra Rouge, composition chimique

Test de valorisation : propriétés physiques et mécaniques

Application des argiles :

Utilisation des argiles pour la construction (parpaings, carreaux, tuiles, etc…) ;

Valorisation environnementale pour l’élimination des métaux lourds des effluents aqueux ;

Valorisation médicale pour l’utilisation de l’argile comme excipient médical (utilisation du fer dans l’argile qui est relargué dans l’organisme pour traiter n’anémie chez les femmes enceintes) et comme ingrédient (cataplasme pour la cicatrisation de brûlure et pour traiter l’ulcère de Buruli)

Axe 2 : Matériaux innovants

Cela concerne les matériaux d’actualités qui sont utilisés pour améliorer les propriétés de nos matériaux locaux.

Plantes Médicinales Aromatiques-et-Agroalimentaires (PM2A)

Extraction, caractérisation et dosage des métabolites secondaires

Détermination de structures moléculaires des composés extraits des plantes

Extraction et analyse des propriétés physico-chimiques des huiles essentielles et des huiles végétales

Evaluation des propriétés antioxydantes des extraits de plantes

Etude de la composition chimique des boissons artisanales consommées au Gabon